lymphocyteDes scientifiques américains affirment que 90 % de leurs patients en phase terminale d’une leucémie sont en rémission, après modification génétique des lymphocytes T .

La technique n’est pas nouvelle mais les résultats sont sans précédent. Une équipe de scientifiques américains prétend que 90 % de ses patients en phase terminale d’une leucémie aigüe lymphoblastique, sont aujourd’hui en rémission. Des chiffres annoncés et commentés lors de la conférence annuelle de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS), à Washington.

Des lymphocytes génétiquement modifiés

Pour arriver à ce résultat, le Professeur Stanley Riddell et son équipe du centre de recherche contre le cancer Fred Hutchinson, à Seattle, ont utilisé une technique de traitement génétique au stade encore expérimental. Ils ont ainsi prélevé des cellules du système immunitaire d’une douzaine de patients : les lymphocytes T, aussi surnommés les cellules T tueuses. Présentes dans le sang, elles agissent d’ordinaire comme des « bombes », explosant au contact des tissus infectés. Après les avoir isolés, les chercheurs ont ensuite « reprogrammé » ces lymphocytes. Il s’agit en fait de les « débrider » afin qu’ils soient attirés par des récepteurs caractéristiques de la maladie. Les cellules immunitaires sont ensuite réinjectées dans le corps du patient. Ces lymphocytes génétiquement modifiés, autrement appelés « Chimeric antigen recepteur (CAR) T » ciblent alors directement les cellules de la leucémie aigüe lymphoblastique . Ils sont également plus résistants aux attaques de celle-ci.

http://www.francetvinfo.fr/sante/cancer/leucemie-un-nouveau-traitement-porteur-d-espoir_1162839.html