Le premier Salon national d’information sur le cancer (Sican) a ouvert ses portes, jeudi dernier, à la Safex, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre cette pathologie. Cette manifestation de deux jours, placée sous le thème «Le cancer, je peux, nous pouvons le vaincre», vise essentiellement à sensibiliser et à mobiliser les pour lutter contre la maladie. Une trentaine d’associations d’aide aux personnes atteintes du cancer ont participé à l’évènement.  
Le président du bureau national de l’association El Fedjr d’aide aux personnes atteintes du cancer Djamal Gueddoum, a tenu à préciser que beaucoup reste à faire en matière de prévention, d’information et de prise en charge psychologique et financière des malades. «C’est à l’Etat, aux médecins, au mouvement associatif et à la société civile d’unir leurs efforts pour éradiquer tous les facteurs déclenchant cette maladie», recommande-t-il. Il a notamment insisté sur la possibilité de diminuer les dégâts de la maladie et ce, en se faisant dépister. La présidente de l’association Nour-Doha, Samia Gasmi, a insisté pour sa part sur la nécessité de lancer des campagnes de sensibilisation visant toutes les franges de la société, à travers tout le territoire national, notamment dans les zones reculées, afin d’ancrer la culture du dépistage précoce du cancer. «Nous avons organisé, tout au long de l’année, différentes manifestations axées notamment sur le cancer du sein, des ovaires, du col de l’utérus, des poumons», a-t-elle confié, précisant que les régions les plus éloignées notamment les localités de l’extrême sud du pays ont été sillonnées en compagnie de médecins spécialistes pour sensibiliser et informer sur l’importance du dépistage.  De même, l’association dispose d’une maison d’accueil à Belouizdad  (Alger) pour héberger les malades et les garde-malades qui viennent de loin. Depuis sa création, Nour-Doha milite pour une meilleure prise en charge et un meilleur accès aux soins.      Walid Souahi